Accueil Vente
Location
Agences Ma selection
Mes alertes Inscription Contactez-nous

Neuf uniquement
Defiscalisation Societes

Accueil >> Defiscalisation >> Defiscalisation Societes

Avantage : réduction d’impôt

Plafond : 10000€ pour un couple

Si vous souhaitez investir dans le capital de sociétés, differents types de placements s’offrent à vous, et les choix à opérer dépendent alors avant tout de votre profil, voici une présentation des principales opportunités qui s’offrent à vous à ce titre.

FCIP et FIP

Si vous souscrivez des parts de fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) ou, depuis peu, de fons d’investissement de proximité (FIP), vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 25 % du montant des versements, retenus dans la limite de 12000 € pour un célibataire et 24000 € pour un couple soumis à imposition commune, à condition que vous conserviez les parts pendant 5 ans.

Malgré le risque élevé des investissements dans les FCPI, leur intérêt fiscal est indéniable, d’autant que, depuis le 1er janvier 2002, vous pouvez cumuler les avantages fiscaux en plaçant ces parts de FCPI dans un plan d’épargne en actions (PEA).

Souscription au capital des PME

Une réduction d’impôt est également accordée aux particuliers qui souscrivent en numéraire au capital initial ou aux augmentations de capital de sociétés non cotées soumises à l’impôt sur les sociétés, et dont les droits sociaux sont détenus pour plus de 50 % par des personnes physiques, directement ou non.

Le montant de la réduction d’impôt est égal à 25 % du montant des versements, retenus dans la limite annuelle de 20000 € pour un célibataire et 40000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune.

Et la fraction de la souscription qui excède le plafond au titre d’une année peut être reportée sur vos revenus des 3 années suivantes, dans les mêmes limites annuelles de réductions d’impôt.

Ainsi le montant total des versements ouvrant actuellement droit à la réduction d’impôt s’élève à 80000€ pour une personne seule, à la raison de 20000€ par an sur une durée de 4ans, et à 160000€ pour un couple marié, à raison de 40000€ par an sur une durée de 4ans.

SOFICA

Le contribuable qui souscrit au capital initial ou à l’augmentation de capital d’une société de financement des œuvres cinématographique française (SOFICA) peut déduire son investissement de son revenu imposable dans la double limite de 25% de ce revenu et de 18000€ par foyer, à condition de conserver ses parts pendant au moins 5ans.

Il faut souligner que l’intérêt fiscal de cet investissement peu connu du grand public est incontestable, surtout pour les personnes très fiscalisées et il se double souvent de performances économiques alléchantes.

Seule ombre au tableau, le établissements bancaires ont tendance à réserver ces produits rares à leurs clients les plus fidèles.

L’avis d'Aktifimmo.com: les souscriptions à des FCPI, FIP et SOFICA, ainsi qu’au capital de PME, présentent de réels risques.

Toutefois, ces risques peuvent être maîtrisés. Un exemple, la souscription au capital d’une PME peut être l’opportunité de vous associer à un proche , dont vous connaissez bien l’activité.

Une opportunité qui peut s’avérer intéressante, surtout si vous prenez le soin de vous entourer des conseils d’un expert-comptable de la société en cas de souscription à une augmentation de capital.

Un seul regret : que les titres souscrits ne puissent pas être logés dans un PEA.